Osé à Angers

0
13

Osé, sans changer de rue, est passé à la vitesse supérieure, prenant dorénavant ses aises dans ce qui fut la Villa Toussaint. Les trois associés, Catherine Pasquet, Thomas Lorieux, le chef, et Bernard Joly, ont fait le pari d’un lieu plus grand, avec belle terrasse à l’avenant. Osé porte bien son nom. La cuisine, porté par Thomas Lorieux ( jeune talent Gault & Millau ), envoie des assiettes pas chiches au plaisir immédiat. Le bel exemple avec un ceviche de daurade au citron cumbawa et lait de coco, algues wakamé, sésame noir et sorbet huître/citron (sorbet les Sublîmes ), jouant avec les textures, dans une énergie bienfaisante. Le ceviche dans la splendeur de sa fraîcheur, le lait de coco en douceur acidulée, le citron en complice tonique et l’huître en amie iodée, donnent une entrée pleine d’allant.

Quinoa d’Anjou façon risotto

Exemplaire. On enchaîne sans viande ni poisson mais avec un génial et exemplaire quinoa d’Anjou façon risotto, au paprika fumé, shiitakés et légumes de saison, jeunes pousses, copeaux de parmesan et tuiles au fromage. On ne boude pas son plaisir devant un quinoa immédiatement persuasif, tout en rondeur, le grain délié, trouvant ici ses lettres de noblesse. Le paprika fumé délivre ses effluves envoûtantes, les shiitakés s’abandonnent tendrement, les tuiles au fromage ne laisseront aucune miette.

Promesses ensoleillées. Variations autour des agrumes, petit moelleux à l’orange comme un baba, marmelade d’agrumes, glace aux agrumes et tuile à l’orange, le dessert tient ses promesses ensoleillées. Le moelleux à l’orange enveloppant et régressif à souhait, la marmelade d’agrumes follement régressive, les agrumes en joyeuse farandole, nous rendent…baba de contentement. La redoutable glace aux agrumes est signée par les Garçons Glaciers à Angers. Osé trouve ici un lieu à sa mesure, la cuisine s’épanouissant sans écueil, la salle, sous la houlette de Catherine Pasquet, en tonalité chaleureuses. Déménagement réussi…

Restaurant Osé. 43 rue Toussaint . 49100 Angers. Tel. 02 41 31 45 63.

Texte et photos Luc Sellier / Gastronomica

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here