Le Domaine Escogriffe en Anjou, une affaire de famille

1
29

Domaine Escogriffe, derrière ce nom aujourd’hui peu usité se trouve la famille Legagneux. Escogriffe, définition:  » Homme de haute stature, souvent très mince et au physique étrange, mal bâti, dégingandé ». L’explication, Dominique, Patrick et Diane, la fille de Dominique, dépassent tous les trois le mètre 80. Romain, le frère de Diane, qui les rejoint à l’aube des vendanges 2018, ne dépasse pas le mètre 80, ce qui explique le tabouret sur le logo des 4 du domaine.

Le Domaine Escogriffe est créé au printemps 2017 sur 10 hectares, à Coutures. Il en fait aujourd’hui 20. C’est une association familiale réunissant Dominique et Patrick Legagneux, agriculteurs-viticulteurs depuis 25 ans en Anjou, à Blaison-Gohier, Romain, le fils de Dominique, et Diane.

Diane Legagneux, 28 ans, après un DUT agronomie, part faire des stages dans le Médoc. Puis direction Dijon pour des études d’ingénieur agronome en alternance et un stage à l’autre bout du monde, en Tasmanie. C’est à Sup Agro Montpellier qu’elle obtient son double diplôme d’ingénieur agronome spécialité viticulture et d’oenologue ( DNO diplôme National d’Oenologie ) et travaille deux années dans le réputé domaine viticole Mas de Daumas de la famille Guibert dans le Languedoc. En 2017 c’est le retour dans les terres angevines pour l’aventure Escogriffe.

Aujourd’hui Diane s’occupe de la vinification, de l’étiquetage, de l’accueil des visiteurs, des livraisons chez les clients, fait connaître le domaine sur des salons ( Angers, Nantes ), la polyvalence fait partie intégrante du métier. Le vignoble s’étend sur plusieurs appellations, Anjou, Aubance, Rosé de Loire, Cabernet d’Anjou... »Pour les appellations Coteaux de l’Aubance, nous avons des parcelles situées sur les fameux schistes d’Anjou ( St Melaine-sur- Aubance ), sur Coutures, le terroir est très marqué par un sous-sol calcaire ( tuffeaux ), à Blaison-Gohier, les sols sont sablo-limono-argileux ». « Chaque cuvée a son histoire », raconte Diane Legagneux,  » Amor Fati, c’est le début d’une histoire, c’est la première cuvée prête en 2017, Chez Paulette, l’Anjou rouge, c’est une parcelle louée à une nommée Paulette, Chant d’Automne, Grolleau gris pétillant, sent vraiment le fruit de la vendange… »

« On va faire la 4e récolte et on va commencer la conversion bio. On a déjà commencé les essais depuis trois ans, désherbage mécanique, traitements naturels », se réjouit la viticultrice. Escogriffe au féminin et quand même pas vraiment conforme à la définition du dictionnaire, Diane Legagneux entend bien meneur l’affaire de famille vers un avenir des plus prometteurs.

Domaine Escogriffe. Lieu-dit « Montsabert ». Coutures. 49320 Brissac-Loire-Aubance. Tel 06 59 58 40 14. www.domaine-escogriffe.com

Texte et photos Luc Sellier / Gastronomica

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here