La Villa Belle Rive, Sainte-Luce-sur-Loire, près de Nantes

La Villa Belle Rive

La Villa Belle Rive n’usurpe pas son nom. Vaisseau immobile à quelques mètres de la Loire, pourvue d’une grande terrasse couverte et d’une salle confortable, l’heureux passager se régale de la généreuse et persuasive cuisine de Sébastien Thébaud. L’accueil enjoué et non feint de Mélanie Thébaud et le service présent mais
pas trop formel mettent immédiatement à l’aise.

La Villa Belle Rive

Sans faire une fixation sur le pedigree du chef, on peut noter qu’il a gagné le concours Gilles Goujon (chef 3 étoiles)/ Métro en 2014, est honoré d’une toque au Gault Millau (et de 13,5/20) et a obtenu le titre de Maître Restaurateur. C’est la langoustine en ravioles farcies à la brousse de brebis sur un bouillon thaï et pickles de légumes croquants (carottes, oignons rouges…) qui ouvre la traversée. Voila une entrée qui ne laisse pas de marbre et qui, si torpeur il y a, réveille les papilles, entre l’acidulé des pickles, la langueur pas monotone du bouillon et le tonique gingembre confit. La bonne idée que l’escargot poêlé à l’ail confit et persil et farci au coeur de conchiglioni (petites pâtes italiennes qui prennent la forme de coquillages) sur une crème de mâche. Le gastéropode joue la tendre séduction, ail confit dans les narines, arrosé d’un vin de Vendée, le Domaine des Jumeaux, un joli chenin. On navigue vers le sud avec un rouget en cannelloni à l’escabèche sur sa crème de petits pois à la menthe et piment doux, les saveurs se bousculent, le fumé extra de la purée de piment doux, l’iode du poisson, le risotto voyageur au garam marsala, le panais à l’enivrant parfum de truffe, cuissons à l’unisson, l’assiette frappe juste. Après une envoutante caille façon Wellington au foie gras et chou chinois, cuisses confites et sauce vadouvan, on accoste avec le pamplemousse, suprêmes en rosace sur un moelleux en frangipane et une addictive crème de nougat. les passagers peuvent savourer tranquille, Sébastien Thébaud, avec sa cuisine inventive et prodigue, tient bon la barre.

La Villa Belle Rive

La Villa Belle Rive

Infos pratiques:

Menus :

Le 12 O’Clock : (uniquement le midi, du lundi au vendredi hors jours fériés)
Entrée/plat ou plat/dessert, 14,90 euros
Entrée/plat/dessert, 16,90 euros
L’O’riginal :
Entrée/plat/dessert, 29,90 euros
L’O’thentique :
de 33,90 euros à 40,90 euros

O’choix, à la carte.

Ce que l’on déguste:

La langoustine: en ravioles farcies à la brousse de brebis sur leur bouillon thaï et pickles.
L’escargot: poêlé à l’ail confit et persil et farci au coeur de conchiglioni sur une crème de mâche.
Le rouget: en cannelloni à l’escabèche sur sa crème de petits pois à la menthe et piment doux.
Le sandre: snacké à la plancha sur son véritable beurre blanc nantais.
La caille: façon Wellington au foie gras et chou chinois, cuisses confites, sauce vadouvan.
Le veau: pièce de la poitrine cuite pendant 16 heures, laquée au miel et sésame avec ses cromesquis de tête de veau sur leur sauce tamarin.
Le pamplemousse: suprêmes en rosace sur leur moelleux frangipane et crème de nougat.
Le chocolat Azélia: en crème et en mousse sur un biscuit streuzel aux éclats de noisettes.

Villa Belle Rive

12, promenade de Bellevue
44980 Sainte-Luce-sur-Loire
Tel. 02 40 25 42 36

http://restaurant-villabellerive.fr/

3 Commentaires

Laisser un commentaire