L’ATLANTIDE 1874 / MAISON GUEHO

0
1456

IMG_3525    Jean-Yves Guého

 

IMG_3488 Brouillade d’œuf à la truffe.

 Exit le sommet de la Chambre de Commerce de Nantes, c’est dorénavant sur
 la butte Sainte Anne que Jean-Yves Guého et son équipe propulsent la
 Maison vers d’autres horizons. Et de l’horizon il y en a sur ce nid d’aigle
 ou l’on contemple les bras de la Loire se réunissant, Trentemoult et l’Ile
 de Nantes, le tout baigné par cette fameuse lumière inhérente au fleuve
 royal. La Maison est belle et la cuisine, dopée par le lieu, envoie des
 assiettes prêtes à tutoyer les nuages. Ce n’est pas cette brouillade
 d’oeuf à la truffe, club et mouillette à la truffe, qui dira le
 contraire. La truffe prolonge magnifiquement son empreinte en bouche, la
 brouillade se la joue suave, la mouillette poivrée, tonique, et ce petit
 club sandwich de folie, dans le genre régressif, donne l’envie express d’y
 retourner. A suivre saint-Jacques et truffe, émulsion de céleri, sans se
 pencher sur l’assiette, la truffe enivre déjà les narines, les
 saint-Jacques, superbes, instantanément fondantes, le plat installe un
 moment de bonheur, une parenthèse de félicité.

 Jean-Yves Guého et Tanguy Ratier, le chef exécutif de la Maison, n’ont
 pas dit leur dernier mot et mettent le convive en émoi avec un bar de
 ligne en voile de truffe, pulpe et chips de topinambour, poudre
 d’échalote. Doit-on employer des superlatifs ou alors ne rien dire car
 tout est dit. Le bar beau, cuit au cordeau, cuisson exemplaire, coté terre
 presque tourbé pour le topinambour, la truffe en exquise esquisse, ainsi
 va la cuisine de l’Atlantide 1874, d’intensité(s) aromatique(s) en verve
 séductrice.

IMG_3816

 

Comme cette épaule d’agneau de lait élevé sous la mère, confite, aux épices douces comme un tajine de légumes, un plat fondant de partout, l’agneau en envoutante tendresse, la semoule parfumée et céleri, figues, pruneaux, abricots, coings confits à déguster comme des bonbons, une impression entêtante de sucré/salé procure un plaisir non feint.

Valentin Tamic, le chef pâtissier, achève avec brio les agapes avec un ananas rôti au miel, au poivre de Jamaique, boules de mousse citron Kalamandari, sablé diamant, sorbet au poivre de Jamaique, dans une joyeuse sarabande de notes fraîches et toniques. Maintenant chez lui, entouré des siens et d’une équipe motivée, Jean-Yves Guého compte bien profiter de cette vue magique pour un temps indéterminé. Les amateurs d’une cuisine généreuse , alliant sensibilité et technicité, justesse et émotion, feront de même…

IMG_3886Ananas rôti au miel et au poivre de Jamaique

IMG_3785Tanguy Ratier

IMG_3423La cuisine

Ce que l’on déguste :
Araignée décortiquée
Langoustines raidies, puis nappées d’un sabayon champagne
Rouget Barbet en voile de pain, crème de chou doux et encornet snacké
Poitrine et cuisse de pigeonneau, betterave sous toutes ses formes
Eclair gourmand à l’ananas et basilic, crémeux Tonka
Transparence d’orange sanguine, chantilly de Turon et pistache

Informations pratiques :

Déjeuner de l’hermitage : 38 €
Diner de l’hermitage : 48 €
Menu des épicuriens de 68 € à 98 €

L’Atlantide 1874 – Maison Guého
Butte Sainte-Anne
5, rue de l’Hermitage – 44100 Nantes
02 40 73 23 23
http://www.restaurant-atlantide.net/

 

texte et photos Luc Sellier

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here