Gallina, Paris

0
11674
Gallina, Paris

Gallina, Paris

Gallina, Paris
crédit Victor Terreyere

Jérémy et Mikael ont 33 ans ; Joe en a 25. Et ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Les deux premiers ont monté L\Inconnu, The Sunken Chip! et Le Ballon. L’Anglais de la bande a quant à lui ouvert Cream, rue de Belleville, après une expérience chez Ten Belles. Réunis par l’amour des bonnes choses et un goût certain pour l’entrepreneuriat, ils se lancent aujourd’hui dans l’aventure Gallina qui représente, à eux trois, en cumulé, leur cinquième ouverture parisienne. C’est à la fois le mode de cuisson, l’envie d’un esprit de convivialité et le produit à travailler qui les ont attirés vers un établissement de type rôtisserie. Sachant que la carte de Gallina ne se concentre pas exclusivement sur les volailles mais propose également cochon de lait, produits de la mer et autres réjouissances…. sur place et à emporter. Notons que la formule a été pensée pour évoluer, régulièrement, au gré du marché, avec comme ligne directrice, un respect absolu du produit et des saisons.

Gallina, Paris
crédit Karl Hab

A la carte, les clients choisissent d’abord leur « pièce » centrale ainsi que leur accompagnement (à titre d’exemples : Mac and cheese, sauce mornay et chapelure / Maïs, beurre salé, persil / Chou braisé au cumin / Salade de tomates anciennes, ricotta, pignons de pin et herbes fraîches / Salade d’endive, nectarine, bleu d’auvergne et amandes / Purée de pommes de terre). Deux sandwichs sont également proposés et pour leur première carte, les garçons (Joe, plus particulièrement en charge de la cuisine, le premier !), ont créé ces deux recettes originales : « Herb brined poulet rôti (influence britannique, vous avez dit ?), mayonnaise estragon et citron, pickles de concombre, endive, roquette, graines de sésame » dans un pain pita maison ; « Cochon de lait, pomme, céleri, céleri rave, pousses de betterave » dans un bun brioché, lui aussi maison.

Gallina, Paris
crédit Karl Hab

Dans un cadre faisant la part belle au zinc, au marbre, et aux carreaux de ciment (tous d’origine !), le restaurant – qui reprend l’emplacement d’une brasserie centenaire ou presque -, a une capacité d’accueil d’une quarantaine de couverts (intérieur + terrasse). Seul changement significatif par rapport à l’aménagement de l’établissement récupéré par les garçons, la cuisine s’ouvre désormais sur la salle. Le bar en marbre et zinc hérité du lieu précédent, reste, lui, toujours au coeur de l’espace. De même pour les superbes colonnes de miroir et glaces losanges qui habillent Gallina de lignes graphiques. Concernant les boissons : aux côtés des cocktails (Ivy Gimlet Royal / Bloody Mary / Clove club / Mimosa / Pisco sour / etc.), une courte carte de vins, essentiellement nature, sera proposée ainsi que des bières de chez Demory Paris.

Gallina
37, quai de Valmy
75010 PARIS
Sur place et en take-away / Formule à 15 euros le midi. 20-25 euros le soir.
Ouvert du mercredi au dimanche, midi et soir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here