Meraki, Nantes

0
36
Maxime Bocquier et Clément Richard

Meraki, Nantes.

Ouvert à une période peu propice, le 22 décembre 2020, Meraki, à cinquante mètres de la place Viarme, à Nantes, drivé par les chefs Maxime Bocquier (ex Lamaccotte) et Clément Richard, peut enfin déployer ses ailes. La philosophie de l’endroit est de développer un esprit bistrot de quartier et de copains, un lieu, selon leurs créateurs, « ou l’on puisse discuter, passer du bon temps ». Clientèle habitant le quartier ou travaillant dans les bureaux, gastronomes d’ici et d’ailleurs, Meraki se veut avant tout un lieu de convivialité composé d’un espace bar/tapas et d’un espace restaurant.

Expérience sensorielle garantie. Bistrot de quartier d’accord mais la cuisine est loin de se résumer à ce terme. La créativité en bandoulière, la cuisine de Meraki fuit le surplace et les assiettes se déclinent en nuances exploratrices. L’intitulé silure asperge café révèle du silure saumuré au café de Colombie (fourni par Cime, voisin de la rue des Hauts Pavés, torréfacteur de café de spécialité), des asperges blanches brûlées et en tagliatelles, du lait d’asperge perlée à l’huile de café, le tout déclenchant un effet de surprise délicieusement évident et une expérience sensorielle garantie. Une cuisine déclinant un dialogue entre textures et saveurs, à la technique assumée, en sensations iconoclates, dans un bistrot de quartier, bon d’accord.

Veine et verveine. On reste dans la même veine avec une poitrine de veau confite à la verveine, sucrine braisée, ragoût de petits pois, fèves et oignons nouveaux, condiment rhubarbe, jus de veau à la verveine. La verveine, en délicate mais insistante compagne (la bonne idée), la poitrine de veau, fondante et goûtue, au gras juteux et nourricier, les légumes tout frais, tout croquants, en évidents messagers de la nature, se mèlent dans un jeu culinaire élaboré et cohérent.

Pom pom. En dessert, la cuisine ne faiblit pas. La preuve avec la pom’85, une pomme cuite à 85°C pendant 8 heures, crémeux citron orange, mousse de lait citron, gel coriandre, la pomme presque compotée, comme un concentré du fruit, le crémeux enveloppant, la mousse aérienne et acidulée. On peut imaginer sans surprise que la cuisine de Meraki sera en constante évolution dans les temps à venir. Les menus changeant toutes les semaines, on peut s’attendre à de gourmandes sensations…

Meraki. 2, rue Menou (place viarme). 44000 Nantes. Tel. 02 40 74 57 10. www.meraki-nantes.com

Texte et photos Luc Sellier / Gastronomica

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here